©Laurence Eaton Mai 2016 Proudly created with Wix.com

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • LinkedIn Social Icône

Et hop au boulot!

June 10, 2019

 

 

Et nous voilà sur la route du travail, gaiement la larme à l’œil, car pour la plupart d’entre nous l’environnement du travail est plutôt propice à l’anxiété, au stress… Soyons juste, il n’y a pas que le travail mais aussi pour les citadins les transports en commun ou la circulation dense pour se rendre sur son lieu de travail. Pour rester juste, il y a tout ce qu’il y a à gérer avant de partir et en rentrant du travail.

 

Mais là, nous allons nous focaliser sur notre temps de travail qui peut être ponctué de moments difficiles provenant de toutes part : collègues, managers, patrons, clients, matériel, informatique… pas besoin de continuer l’inventaire, je sais que va venir à votre esprit rapidement ce qui vous titille souvent dans le cadre de votre travail. Il faut garder à l'esprit que le stress et ses compagnons anxiogènes touchent tous les niveaux de postes de travail.

 

Pour avoir travaillé dans une grande entreprise et avoir été membre du CHSCT, j'ai pu identifier les problèmes générant de l’anxiété, du stress, de la dépression au travail. Ils sont nombreux mais certains sont redondants :

  • La non reconnaissance,

  • Les relations avec la hiérarchie

  • L’organisation du travail

  • L’équilibre vie professionnelle et vie privée (surtout avec les nouvelles technologies qui permettent de rester en éveil presque tout le temps)

  • Les outils de travail

  • Les ressources à sa disposition

  • Les relations avec les autres et quelque fois le manque de soutien ou le sentiment de manque de soutien,

  • Et bien d’autres choses…

 

Après ce constat peu flatteur, que faire ?

 

Soit l’entreprise prend conscience de l’importance de prendre soin de ses salariés et pour cela il y a de nombreuses solutions pérennes, dont bien évidemment la Sophrologie.

Soit c’est le salarié qui, à titre personnel, prend conscience de ses besoins et prend soin de lui avec la sophrologie ou d’autres solutions qui lui permettent de guider positivement ses émotions afin d’éviter la fatigue, le stress, …

 

La première option serait bien évidemment la meilleure car cela réglerait de nombreux écueils.

En apportant un « mieux être » à ses salariés, l’entreprise active plusieurs niveaux :

  • Sentiments de reconnaissance

  • Equilibre Vie professionnelle et vie privée

  • Optimisation de la productivité, de la créativité, de la  motivation

  • Baisse des arrêts maladie.

 

Ce mieux-être peut se transmettre au fil de l’année via des ateliers a thèmes ou ludiques ou à thème ludique et sous différent format.

 

En tant que sophrologue et animatrice de Yoga du rire je préconise plutôt des ateliers dans ce sens mais je travaille avec d’autres thérapeutes qui permettent de varier les approches du mieux-être au travail en mixant nos compétences.

 

Comme les fruits de ces moments de détente se répercutent sur la vie personnelle, l'entreprise aura réussi le double challenge de maintenir sa santé économique et la santé de ses collaborateurs.

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Nous avons tous un refuge en nous... retournez y quand vous voulez

October 30, 2016

1/2
Please reload

Posts Récents

June 10, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square